Inscription

DOSSIER A FOURNIR :

 

 

INSCRIPTION EN LIGNE (Remplir la fiche d'inscription en ligne)

 .....

Pour plus d'informations contactez l'ISGP à :
Rue Hadj Noureddine BAHA (Ex. LIDO) BP179 Bordj-El-Kiffan - Alger
Tel : (+213 21) 20.42.28 - 20.58.95 - 20.58.81 . Fax : ( +213 21) 20.33.47 - 20.32.70 - 20.14.43 - 20.38.08 - 21.59.52 E-mail : -

URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - http://www.isgp.dz/en/inscription http://www.isgp.dz/en/inscription - - http://www.isgp.dz/en/inscription - pornolew.com URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - pornogorila.org URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - sexoabeja.com URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - sexocuervo.org URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - pornopombo.com URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - pornogazela.com URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - pornobunda.com URL YOK - http://www.isgp.dz/en/inscription - pornoleopardo.com

 

LES HALTES TECHNOLOGIQUES DE L’ISGP :
Un programme de conférences-débats au service des managers et responsables techniques du secteur économique. 
objectifs et contenus :
Une Série de conférences-débats SUR Les thèmes qui cristallisent les débats sur Le développement économique et les technologies, actuelles et futures
EXERCICE  2018


LES HALTES TECHNOLOGIQUES DE L’ISGP

Exposé des motifs

L’industrie 4.0, l’internet des objets (IoT), les nanomatériaux, l’impact carbone, le développement durable, la réalité virtuelle, les technologies convergentes, la veille technologique et la prospective, les technologies de rupture, l’innovation incrémentale, et d’autres encore, …, sont autant de termes/concepts  qui reviennent de manière récurrente dans les débats  sur les industries et/ou les économies futures. 

Nés dans des économies industrielles matures, les transformations résultant de leur adoption à large échelle vont impacter l’économie nationale à plus ou moins long terme. Ils peuvent avoir un effet bonifiant sur les investissements industriels récents et en cours ou forcer leur obsolescence avant terme.

Aussi, il est impératif de les comprendre pour les adopter et les adapter - ou simplement se préparer à leur arrivée. Les décideurs doivent en saisir tous les enjeux car ils offrent aussi des opportunités de raccourcis pour des économies de rattrapage, du type de celle engagée par notre pays depuis les années 60.

Ces concepts ne sont pas futuristes ; ils sont réels et font déjà l’objet d’investissements conséquents.

A titre d’exemples :
  • Les géants mondiaux du numérique mobiliseront plus de 189 milliards de $ en 2018 pour le développement de l’internet des objets (IoT) afin de dépasser le chiffre de 50 milliards d’objets connectés sur le marché d’ici 2020 (prévisions de l’Institut Gartner).C’est dire combien les réalités scientifiques, technologiques, économiques et sociales sont entrain d’évoluer à une vitesse toujours plus grande, entrainant une évolution toute aussi rapide de la société humaine dans son ensemble.
  • Les engagements de la COP 21 donnent le ton sur la place de l’impact carbone et les impacts environnementaux dans le développement industriel.
  • La réalité virtuelle est en passe de révolutionner les démarches de formation/apprentissage ou simplement de préparation opérationnelle.

Ces transformations et/ou mutations préfigurent des technologies de demain et annoncent déjà l’obsolescence de plusieurs de celles qui portent les économies actuelles. Certaines d’entre elles offrent des opportunités de raccourcis technologiques qui sont pour nous autant de  perches pour monter de plein pied dans le train du développement et sortir de la course au rattrapage engagée depuis les années soixante-dix.

Quid de l’écosystème technique national ?

L’écosystème technique national nous interpelle cependant sur des actions plus urgentes de mise à niveau de plusieurs fonctions qui manquent à sa cohérence et à son efficience. Le tissu économique national, qui s’est constitué et redéployé dans des conjonctures particulières, laisse en effet apparaitre des incohérences structurelles multiples qui nous condamnent à rester dans une économie de rattrapage dopée par une injection continue de fonds publics. 

Notre écosystème présente des insuffisances chroniques qui bloquent sa maturation qui ne peut venir que par la mise en place de synergies de  ses principales composantes que sont la formation, la recherche et la conception de produits locaux et leur fabrication. Les décideurs doivent en être conscients, prendre la mesure et arrêter les stratégies de consolidation nécessaires.

Il est, nous semble-t-il, temps de remettre au goût du jour des termes/concepts considérés comme acquis dans les économies évoluées. Ce sont :

  • Les processus de conception,
  • Les processus d’innovation,
  • L’engineering industriel,
  • Les essais d’évaluation et de qualification,
  • La fonction métrologie,
  • La fonction maintenance,
  • La rétro-conception et le reverse engineering,
  • L’infrastructure qualité,
  • L’accréditation,
  • La certification,
  • Le recyclage de produits,
  • etc.

C’est la mission fondamentale assignée à la série de conférence/débats organisée conjointement par l’ISGP (Institut Supérieur de Gestion et de Planification) et la Sarl Solsim, destinée :

  • aux managers et aux responsables techniques des secteurs public et privé,
  • aux formateurs et aux chercheurs dans tous les domaines (économiques, techniques, sociologiques, professionnels, etc.)
  • à tous les cadres supérieurs activant dans les domaines impactés par les évolutions scientifiques, techniques, technologiques et organisationnelles décrites plus haut.
Les Haltes Technologiques de l’ISGP

Les haltes technologiques de l’ISGP forment un programme de conférences-débats autour de ces thématiques. Elles seront animées par des spécialistes qui vont les présenter de manière claire et accessible à un auditoire de décideurs et responsables techniques.

L’objectif est de les démystifier, pour certaines,  d’en situer les enjeux en termes d’apports et de risques potentiels, et d’évaluer les moyens nécessaires pour leur mise en œuvre. Chaque décideur pourra prendre la mesure des actions à entreprendre pour consolider l’efficacité de ses ressources et se préparer à intégrer et absorber les avancées technologiques.

Ce programme entre pleinement dans la mission globale confiée par les pouvoirs publics à l’ISGP, celle notamment « de participer au développement du capital humain de ces institutions en entreprises par l’amélioration continue des qualifications afin de soutenir les programmes de développement du pays » (article 04 du décret exécutif n° 07-136 du décret exécutif du 19 mai 2007 modifiant et complétant le décret n° 84-293 du 06 octobre 1984 portant création et fixant les statuts de l’ISGP)

Cette incursion de l’ISGP à la périphérie des technologies a semblé nécessaire pour donner plus d’impact aux enseignements métiers qu’il prodigue. Les idées/concepts traitées par le programme de conférences ne seront plus, pour les cadres y participant, des notions abstraites dont la géométrie est approximative et variable d’un interlocuteur à l’autre; ils seront perçus de manière suffisamment claire et précise pour asseoir une vision stratégique globale et cohérente   et avoir plus d’assurance lors des prises de décision.

Pour développer et animer ce programme, l’ISGP s’est associé avec la Sarl Solsim qui est une société de services de création récente et qui se positionne dans le conseil et l’animation de séminaires et conférences dans les technologies.

 La mobilisation des animateurs se fera avec le concours de Laboratoires de grandes écoles nationales et internationales ayant une grande expertise de ces thèmes et qui domicilient plusieurs formations conçues et animées avec et par des experts du tissu économique.

Pour lancer et promouvoir la série de conférences/débats prévues pour l’année 2018, L’ISGP organise – le samedi 31 mars 2018, à partir de 09 heures - un séminaire d’une journée avec un programme articulé autour de quatre conférences dont les contenus jalonnent le cycle de vie d’un produit : de l’idée à la décision de démantèlement et les problématiques recyclage.

Ce séminaire de lancement sera l’occasion pour présenter la liste   thèmes des conférences qui seront organisées au cours de l’année 2018 .Cette liste sera étendue aux thèmes que les participants jugeront d’intérêt pour leurs activités et dont ils formuleront la demande.

Il sera animé par quatre experts - universitaires de très haut niveau – qui sont en même temps des praticiens internationalement reconnus dans leurs domaines d’activité. Ils traiteront des thèmes suivants :

THEMES

ANIMATEUR

IDENTIFICATION

1. Approche de lecture de l’écosystème technique national : Quelles Synergies et pour quelle résilience ?  Voies d’améliorations

Voir le résumé ...

Dr. Ali YOUSNADJ

 

C.V

Docteur ingénieur  en GM

2. Innovation : concevoir les produits de demain

Voir le résumé ...

Professeur Ameziane AOUSSAT

 

C.V

Directeur du Laboratoire LCPI/ENSAM

3. Stratégies managériales par la théorie des jeux 

Voir le résumé ...

Abdelhakim HAMMOUDI

 

C.V

Directeur de Recherches

Institut National de la Recherche Agronomique, Paris

4. Le reverse engineering : retours d’expériences de trente années de pratique au service d’une variété de secteurs d’emploi

Voir le résumé ...

Dr. Seddik OUARET

 

C.V

Docteur Ingénieur INSA de Lyon,

Chef de l’entreprise  CNE